free web page software

Raid de l'Amitié 2014

Marrakech - Ouarzazate 

Etape 1
Il est 9h, les concurrents prennent le départ depuis Marrakech. L'étape de la journée : 250kms à parcourir pour rejoindre Ouarzazate. C'est sous un soleil éclatant que notre centaine de pilotes s'élancent sur les routes. Les averses de la veille ont cependant laissé quelques traces sur les pistes: des pistes très boueuses jusqu'à Sidi Rahal, de belles flaques d'eau qui mettent à l'épreuve les participants... L'expression « se mettre dans le bain » leur colle à la peau!
Le parcours emmène les concurrents sur les sommets du Haut Atlas. Malgré du goudron, ce sont de magnifiques vallées que découvrent nos pilotes. La neige se veut plus rare aux alentours de midi mais notre camion de ravitaillement nous confirme qu'elle était bien présente ce matin, vers le col du Tichka!
La course se termine par une étape de navigation. Parfois bien dissimulée, les concurrents n'hésitent pas à se donner un coup de main pour retrouver la piste. Nous surplombons des paysages plus arides puis débouchons sur les superbes studios de Ouarzazate.
A l'arrivée, c'est une jeune demoiselle qui prend la première place du classement en moto: Marie-Pierre Martinez! Elle est suivie par Lourenco Louis Filipe notre ami portugais! Il est accompagné à cette seconde place par un Quad, Gilbert Metaud. En catégorie 4x4, ce sont les équipages R01 (Thierry Juan et Christian Giribaldi) et R11 (Jean-Pierre Faussart et Bertrand Charavin) qui prennent les premières places.
Cette première journée a mis en jambes tous nos concurrents avec de la boue au départ, de la nav' et des paysages à couper le souffle. Les premières pannes vont donner du travail à notre assistance mécanique; demain tout le monde sur le qui vive pour la boucle sur Ouarzazate!

BOUCLE OUARZAZATE

Etape 2
Nous voulions de la piste, on en a eu! Cette deuxième étape nous en a mis plein les bras! Les premières motos sont parties à 8h et dès le Contrôle Départ, il faut avoir les yeux en face des trous. Le parcours nous emmène donc sur des pistes caillouteuses et glissantes, comme on les aime. Nous nous retrouvons sur de larges pistes qui descendent vers le Sud. C'est à partir du premier CP que la navigation se corse, notamment pour éviter plusieurs villages que l'on rencontre au pied de la piste. On en profite aussi pour donner des vêtements aux habitants que l'on croise...
Dans la deuxième partie de la course, les paysages qui s'offrent à nous sont époustouflants. Le sol se métamorphose, on passe du gris au violet, puis un peu de vert (on parle des palmeraies bien sûr!)... C'est un régal pour les yeux mais la concentration ne doit pas pour autant diminuer! En effet, au troisième CP, c'est une piste sinueuse qui nous permet aucun excès de vitesse. On passe alors en mode trial!
Cette journée a donné du fil à retordre aux concurrents. La navigation et parfois la technicité des pistes leur montrent bien que le Raid de l'Amitié remplit toujours aussi bien son rôle d'éducateur! Malgré quelques pannes ou dispersements, tout le monde est enchanté de cette étape et se tient prêt pour la prochaine qui nous conduira à Zagora.
Le pilote en tête du classement moto de cette journée est Patrick Catala. Il est suivi par notre Marie-Pierre Martinez! En catégorie 4x4, nous retrouvons les mêmes qu'hier, Jean-Pierre Faussart et Bertrand Charavin en première position et en seconde place Thierry Juan et Christian Giribaldi!

OUARZAZATE - ZAGORA

Etape 3
Ca y est, nous sommes bien échauffés, déjà deux étapes dans les pattes, les choses sérieuses peuvent commencer! Les concurrents prennent le départ à 7h du matin de Ouarzazate pour entamer le parcours qui les mènera à Zagora.
Sur cette étape, ce sont 270kms de piste sur 350kms à réaliser. La journée va donc être longue et difficile! Sur les premiers kilomètres, les concurrents retrouvent du caillou, des pistes bien cassantes. Mais on le sait bien, nos raideurs aiment ça et se régalent!
Au deuxième CP, c'est remise de cahiers dans une école! Les enfants sont enchantés de voir arriver dans leurs classes des concurrents du Raid de l'Amitié.
Le passage du Sarhro leur donne aussi du fil à retordre. Les températures grimpent, la piste est technique et ralentit les concurrents. C'est donc le moment d'en profiter pour admirer les paysages qui s'offrent à nous...
La fin du parcours est plus roulante. Vers 16h, les premiers concurrents passent le contrôle d'arrivée, mais beaucoup sont encore loin. Cette fois-ci, ce n'est pas la navigation qui les retarde mais la piste qui ne leur offre pas de cadeau!
C'est fatigués, transpirants, que nous retrouvons nos concurrents. Certains ont attrapé une insolation, d'autres se sont malheureusement blessés mais pas d'hôpital! Carlos Bagalini (n°109) se fait une luxation à l'épaule et David Hilarion (n°9) casse son casque et se retrouve avec une minerve. Nous avons également Matthieu Kocher (n°24) qui se fait une petite contusion au genou gauche. Malgré ces petits désagréments, tout le monde est ravi et enchanté d'arriver et de partager les souvenirs de cette étape autour d'un verre!
Le pilote en tête du classement moto de cette journée est Olivier Sanchez. Nous avons deux motards sur la seconde place: Patrick Catala et Joao Coimbra! En catégorie 4x4, toujours en première place Jean-Pierre Faussart et Bertrand Charavin et en seconde place Mario Nunes, Serge De Sousa et Rodolphe Gaudillere!
Pour demain, on s'hydrate et on mange des protéines pour éviter les bobos! 

MERZOUGA - MERZOUGA

Etape 4
Aujourd'hui, 340kms à parcourir, dont très peu de bitume (moins de 30kms). On est maintenant à la quatrième journée, tout le monde est rodé et prêt à partir pour cette spéciale.
En début de parcours, la piste offre de superbes paysages: des champs de pastèque, des oueds, l'ascension sur les flancs du cañon... mais la course se réalise principalement au cap, il faut donc éviter les dépassements de kilomètres pour limiter les pénalités! Ce sera ensuite une belle séance de navigation avec la traversée de petits villages.
Après le passage du second CP, c'est une piste roulante qui nous attend. On traverse une vallée où les couleurs et la géologie nous en mettent encore plein la vue. Les premières (très) petites dunettes montrent le bout de leur nez...
Après le troisième CP, direction plein Sud pour rejoindre le «cratère ». en haut du col, c'est une magnifique vue qui nous attend. La montée nous demande beaucoup d'attention, la présence de ravines pourrait nous causer des tracas...
Pour la fin de cette étape, une piste bosselée sur plus de 7kms rejoint le dernier CP. On termine la journée par de la navigation, toujours dans des décors somptueux. On fait le plein pour le lendemain qui nous mène tout droit dans l'erg de Chegaga... A nous les bacs à sable!
Aujourd'hui, c'est Edouard Leconte (n°19) qui prend la tête du classement moto. Nous retrouvons Marie-Pierre Martinez en seconde place! En catégorie 4x4, c'est l'équipage féminin R12 qui remporte la course! Elles sont suivies par Jean-Pierre Faussart et Bertrand Charavin. Les filles sont à l'honneur!

ZAGORA - CHEGAGA

Etape 5 et Etape 6
On pensait que le caillou était parti mais non! Au Maroc, il pleut des cailloux! C'est donc très tôt que nous partons samedi 26 avril pour descendre toujours vers le Sud. Jusqu'au kilomètre 60, ce sont de superbes vallées que nous franchissons... pas très rapidement. La piste est technique et met à rude épreuves les amortos...
C'est seulement après Foum z'Guid que la piste devient plus roulante. L'air est sec et chaud, il faut avancer rapidement pour arriver dans l'erg de Chegaga sous des températures supportables.
Nous filons alors droit sur le lac Iriki. Et là, c'est le bonheur. Les premiers grains de sable font leur apparition, nous sommes seuls dans un décor digne du Far West. Le roadbook nous indique le cap. Gare à ceux qui ne le tiennent pas, on se retrouve facilement à «jardiner » près de l'erg de Chegaga...
Au CP3, nous retrouvons la fameuse auberge à l'entrée de l'erg. Deux choix pour les concurrents: aller jouer dans l'erg ou couper pour rejoindre directement le bivouac. Les mordus du sable s'engouffrent donc dans ce « petit » terrain de jeu. La fatigue commence à se faire sentir: tombés, ensablés, c'est séchés que l'on retrouve nos raideurs!
Arrivés au bivouac, beaucoup d'entre nous ne résistent pas à l'envie d'aller s'amuser dans les dunes. La journée a été éprouvante mais c'est heureux que nous nous retrouvons tous à dormir en plein désert pour explorer l'erg le lendemain...!
Dimanche 27/04, spéciale Chegaga, ça veut dire spéciale sable! La boucle nous emmène sur un autre côté du lac Iriki mais dès le CP3, direction l'erg pour une séance de « jardinage », de « tankage » … bref, tout un après-midi à s'amuser dans cet immense bac à sable.
La chaleur en décourage plus d'un, les dépanneurs sont sur le pied de guerre pour rapatrier les motards et leurs véhicules. Mais tout le monde en prend plein les yeux et c'est une décharge d'adrénaline pour ceux qui découvrent les dunes...
Pour cette sixième étape, le Raid de l'Amitié a montré son rôle d'éducateur et l'esprit qu'il veut véhiculer. Tous les concurrents s'entraident, donnent des conseils pour traverser cet erg qui peut nous donner de belles frayeurs.

CHEGAGA - TATA

Etape 7
Après avoir découvert ou expérimenté de nouveau les dunes de Chegaga, nous voilà partis vers Tata, toujours vers le Sud...
Au départ de la piste, les concurrents retrouvent les dernières traces de sable et s'amusent encore et toujours à naviguer dans l'oued. La route qui les mène à Tata est rapide et roulante, de quoi remettre d'aplomb nos raideurs.
La piste nous emmène très près, voire en Algérie pour ceux qui n'auraient pas suivi les indications du Roadbook... attention à ne pas rester coincé, le retour pourrait être compliqué...
cette fois-ci, ce n'est pas la navigation ou la technicité de la piste mais bien la chaleur et la fatigue cumulée qui met à plat les pilotes. Il faut donc se préserver pour la prochaine étape qui nous mènera droit sur Assa.

TATA - ASSA 

Etape 8
Pour cette huitième étape, ce sont 250kms à parcourir. Les dernières étapes nous ont bien fatigué, c'est donc sur une piste roulante que nous partons pour Assa. Enfin, roulante, pour certains... un premier oued à traverser qui nous force à passer en mode trial, des cailloux à nouveau... l'étape n'est pas si reposante que l'on espérait!
La navigation est parfois complexe avec quelques pièges qui s'immiscent dans le roadbook... on jardine à nouveau à plusieurs reprises! Ça nous laisse plus de temps pour voir ce qui nous entoure: une réserve de gazelles (les vraies cette fois!), même si on ne les aperçoit pas, des montagnes à la géologie étonnante, des oueds aussi grands les uns que les autres.. cette étape est encore très riche en paysages et nous nous régalons du spectacle qui s'offre à nous.
La spéciale a tout de même bien chauffé nos amortisseurs. Arrivés au bivouac, c'est encore lessivés et bien transpirants que nos raideurs arrivent! Il a fait chaud, très chaud sur la piste.
Demain, nous prendrons le départ pour Fort Boujerif, une étape qui s'annonce très belle, avec une traversée de la plage blanche près de Aoreora.
Aujourd'hui, au classement moto, c'est le n°7 (Vincent Versaci) qui prend la première place. Nous retrouvons ensuite notre motarde Marie-Pierre Martinez en seconde position! Pour le classement auto, toujours le R11 en tête (Jean-Pierre Faussart et Bertrand Charavin), suivi par le R12, constitué de Mario Nunes, Serge De Sousa et Rodolphe Gaudillere!

TATA - FORT BOUJERIF 

Etape 9
En ce mercredi 30 avril, nous entamons la spéciale dans la vallée du Drâa. Le parcours nous emmène tout d'abord sur l'oued et c'est dans une ambiance trialisante que nous nous dirigeons sur un chott de 10kms. Séance shooting pour les motards, où nos cameramans nous font de superbes travelings.
C'est ensuite une belle séance de navigation qui nous attend pour traverser l'oued de Tiglit et arriver au village qui porte le même nom. Peu après, c'est dans les ruines du bordj d'El Ayoun du Drâa que nous nous promenons. Une petite photo souvenir et on reprend la route pour se diriger vers l'Atlantique!
La piste qui nous y mène est loin d'être très roulante et surtout peu visible. Des petites séances de hors-piste s'offrent à nous avant de grimper sur un plateau qui nous fait redescendre sur l'Oued d'Aoreora et qui nous conduira directement à la plage blanche.
L'oued se mélange entre cailloux, sable et trous d'eau... mais le décor en vaut la chandelle! Après une bonne quinzaine de kilomètres dans l'Oued, l'Atlantique pointe le bout de son nez... c'est un beau spectacle qui s'offre à nous malgré le ciel couvert et un froid que l'on avait pas ressenti depuis longtemps! 4X4, motos, quads se lancent donc sur la plage dans un sable plutôt porteur pour quasiment 30kms.
Arrivés à Fort Boujerif avec 320kms dans les jambes, nous nous arrêtons une dernière fois devant le (vrai) Fort Boujerif puis réalisons les derniers kilomètres où nous trouvons un superbe bivouac...
Pour le classement de la journée, en moto, c'est le jeune Gaspard Delsart (n°56) qui arrive premier! En seconde place, c'est le n°54, Olivier Fiquet. Pour le classement auto, on retrouve l'équipage féminin (le R12) à la première place! Elles sont suivies par le R12 ( Mario Nunes, Serge De Sousa et Rodolphe Gaudillere).

FORT BOUJERIF - AGADIR

Etape 10
On finit sur la mer

Merci à tous !!

Share this page